Hallux Valgus: déformation la plus souvent rencontrée au niveau des pieds

Posted on

L’hallux valgus (ou oignon de pied) peut être responsable d’une gêne pour le chaussage.

Malheureusement, le seul traitement efficace pour corriger complètement la déformation demeure l’opération de l’hallux valgus. Selon le stade de la déformation du pied, d’autres petites incisions peuvent être pratiquées par le chirurgien à la base des autres orteils. On retrouve comme facteur favorisant, le sexe féminin, des antécédents familiaux d’hallux valgus et un certain type de chaussage (chaussures à talons et à bout pointu). Dr Eric Cheyrou Dr Amalio Castanedo Dr Raphaël Barthélemy Dr Jean-Michel Bellon En chirurgie, on peut être confronté à tout type de complications. Dans ces cas, le chirurgien vous donnera des consignes à respecter pour diminuer les contraintes sur les os, pour les faire consolider plus rapidement. Dans la plupart des cas, le chirurgien détectera cette forme de pied avant l’intervention pour anticiper ce transfert de charge sur le 2è orteil. En général, selon le ou les gestes prévus, une opération pour hallux valgus dure entre 15 et 25 mn, parfois plus. L’algodystrophie : Ce syndrome entraînant douleurs, raideur et décalcification peut se voir dans toute chirurgie de l’avant pied. En cas de déformation douloureuse de l’avant pied il ne faut donc plus attendre pour avoir recours à la chirurgie.

L’infection post opératoire : est parfois liée à la pathologie opérée mais parfois sans relation avec cette dernière

  • Laisser l’avant-pied à l’air libre dès lors qu’est constatée une atteinte cutanée en regard des zones de déformation extrême jusqu’à cicatrisation complète (risques infectieux).

Le chirurgien passera vous voir dans votre chambre pour vous expliquer ce qu’il a fait et vous donner les consignes post-opératoires.

L’assistante du chirurgien vous donnera votre prochain rendez-vous, votre compte-rendu opératoire et votre arrêt de travail si nécessaire. L’hallux valgus peut être plus ou moins important et la douleur au chaussage est le signe qui apparaît en premier. Dès le lendemain de l’intervention mais avec des chaussures spéciales type Sober ou Podalux qu’il faut conserver de 30 à 45 jours suivant le type de chirurgie. Généralement dans plus de la moitié des cas, on opère les deux pieds en même temps. Il y a juste les honoraires du chirurgien qui sont à régler à la sortie de l’établissement et qui sont de 300 €, la chirurgie d’un pied. La chirurgie est indiquée seulement si la douleur n’est calmée par aucune autre méthode et si votre pied perd sa fonctionnalité. La chirurgie de l’hallux valgus est le plus souvent pratiquée sous anesthésie locorégionale (du pied et de la cheville). L’hallux valgus est la déformation du premier rayon du pied associant le plus fréquemment une déviation en varus du premier métatarsien et en valgus du gros orteil. Le choix de la technique dépendra de l’importance et du type des anomalies architecturales de l’avant pied.

Hallux Valgus : opération en chirurgie du pied

  • Le port de semelles orthopédiques peut contribuer à soulager le patient par une meilleure répartition des contraintes mécaniques sur l’avant-pied mais ne permet pas d’influencer l’évolution de la déformation.

Comme pour la plupart des interventions en chirurgie orthopédique, une antibiothérapie péri opératoire est instituée selon les recommandations de la SFAR (société française d’anesthésie et réanimation).

Cette chirurgie se déroule de plus en plus souvent sous anesthésie locale du pied, en ambulatoire, c’est-à-dire en une journée, sans passer de nuit à l’hôpital. L’ostéotomie, technique par laquelle le chirurgien procède à la section du premier métatarsien et de la première phalange, est la méthode la plus courante. Dans ce cas l’hallux valgus doit être opéré en même temps même s’il n’est pas douloureux. Cependant l’opération consiste, comme dans la chirurgie à ciel ouvert, à pratiquer une fracture, qui demandera le même délai pour consolider. Elle a l’inconvénient que le chirurgien contrôle moins bien le geste opératoire car il est fait sans la vision directe, à travers la peau. Douleur, gène, tracas pour se chausser, vous avez décidé de recourir à la chirurgie pour en finir avec l’hallux valgus, Doctissimo vous en parle. Cette technique est très utile, donnant des suites opératoires plus simples pour le patient, mais les complications sont possibles comme pour les techniques classiques. Il faut savoir également que cette chirurgie ne peut pas guérir tous les cas, que le chirurgien peut alors combiner pour le même pied les deux techniques. Pour les stades débutants Un traitement conservateur sera le plus souvent proposé, une semelle orthopédique avec

  • Chaussures à talons bas pour réduire les contraintes mécaniques sur l’avant-pied qu’imposerait une surélévation du talon.

Il ne faut pas proposer de chirurgie préventive même si un hallux valgus risque de s’aggraver avec le temps.

Les ostéotomies sont des sections osseuses que le chirurgien choisit d’appliquer pour ré-orienter les axes du pied. Toutefois, malgré l’innocuité apparente de ce type de chirurgie, elle est de réalisation technique particulièrement difficile, réservée à des opérateurs spécifiquement formés et entraînés. Une transfusion sanguine est rare dans ce type de chirurgie où le saignement est très limité. Un garrot peut être utilisé, pour interrompre temporairement l’arrivée de sang au niveau de la zone opératoire. Les incisions peuvent être de quelques centimètres ou punctiformes car dépendent du type de techniques utilisées par votre chirurgien. Dans les cas de déformation les plus importantes, ou de fragilité osseuse, une période sans appui de quelques semaines peut vous être demandée. un suivi post opératoire vous sera proposé par votre chirurgien, son rythme dépendra de votre geste opératoire et de votre évolution. Malgré les compétences de votre chirurgien et de l’équipe qui vous prend en charge, tout traitement comporte malheureusement une part d’échec. Tout au plus, peut on reconnaître des “facteurs favorisants” qui peuvent s’associer pour expliquer la plus grande fréquence de survenue de cette pathologie chez certains patients. - Hallux valgus de l’enfant : qualifiées de “congénitales” ces formes peuvent apparaître dès l’âge de 6 ou 8 ans, le plus souvent dans un contexte familial. Les incidents post-opératoires liées à une prise d’appui intempestive sur l’avant-pied sont plus rares dans la mesure où sur le pied non opéré l’appui total est autorisé. Ce type d’appareillage sera au mieux toléré si le patient a fait l’effort, avant l’intervention, de s’entraîner à marcher, muni de temps à autre de cette chaussure. Il semble plus intéressant de souligner les principes thérapeutiques qui sont régulièrement reproduits dans ce type de chirurgie, principes généraux qui sont inclus sous des noms de techniques différents. -Traitement des déformations acquises des autres articulations métatarso-phalangiennes et des orteils : Ce sont souvent ces déformations secondaires qui sont les plus mal tolérées par le patient. Le chirurgien dispose actuellement d’un grand choix de techniques qui permet de faire face à toutes les différentes situations que représente chaque patient qui devra bénéficier d’un traitement chirurgical. « C’est une déformation osseuse au niveau du gros orteil qui peut entraîner une déformation de l’avant pied », explique le Dr Mohammed Rtaimate, chirurgien.